ILERI et le monde prend une autre dimension

Political Affairs Officer à la MONUSCO – Portrait d’alumni avec Capucine

Diplômée du Master 2 Sécurité Internationale et Défense en 2016, Capucine Lelièvre est aujourd’hui Political Affairs Officer à la MONUSCO, la Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la stabilisation en RD Congo.

 

 

En quoi consiste ton travail ?

 

Je travaille à la direction des affaires politiques à Goma. Notre travail consiste à assurer le suivi de l’évolution politique au niveau de la province du Nord Kivu en collectant et analysant les informations afin de les transmettre au bureau central à Kinshasa ou à New York en cas de situation sensible. Nous identifions également les menaces, liées notamment aux conflits interethniques, qui pourraient porter atteinte à la stabilité du pays.

 

Quelles sont les qualités requises pour travailler pour des missions de maintien de la paix ?

 

Je pense qu’il y a deux qualités essentielles. La première est la diplomatie. L’ONU est impartiale, et nous exerçons régulièrement un rôle de médiation entre les principales parties. L’autre qualité est l’adaptabilité. Ce genre de mission requiert de s’adapter à de nombreuses cultures différentes et aux événements imprévus tout en gardant en tête les objectifs qui nous sont fixés.

 

Comment as-tu décroché ton emploi aux Nations Unies ?

 

J’ai créé mon profil en ligne sur le site des Volontaires des Nations-Unies afin d’être enregistrée dans leur base de données. Pour plus d’efficacité, j’ai décidé de viser plus large et de solliciter tout mon carnet d’adresses en demandant que mon CV soit transmis aux éventuelles personnes intéressées par mon profil. Cette méthode a été fructueuse car la direction des affaires politiques de la MONUSCO, qui cherchait urgemment un candidat, a reçu mon CV et m’a informée de la vacance d’un poste. J’y ai donc postulé en ligne, selon le processus habituel.

 

Est-ce qu’il y a des cours du Master de l’ILERI qui sont en lien avec ton emploi actuel ?

 

Le droit du maintien de la paix définitivement et le cours d’ethno-political conflicts. Ces deux matières correspondent exactement à mes activités quotidiennes.

 

Quelques conseils à donner aux étudiants ?

 

Ayez des expériences en béton ! Les expériences professionnelles sont les premiers critères que les recruteurs vont prendre en compte dans le processus de recrutement. Des stages cohérents avec ce que vous voulez faire peuvent vous aider à vous différencier des autres candidats dans un contexte très compétitif.

Propos recueillis en mars 2017


En savoir plus sur le Master 2 Sécurité Internationale et Défense >

Publié le 6 avril 2017