ILERI et le monde prend une autre dimension

|

Les conférences de l’ILERI

L’ILERI est au coeur du débat public en lien avec les relations internationales.

 

Des invités prestigieux viennent s’y exprimer régulièrement, lors de conférences ouvertes aux étudiants de l’ILERI et au grand public. Vous pouvez visionner les conférences passées sur notre chaîne YouTube.

Entrée libre sur réservation dans la limite des places disponibles à rsvp@ileri.fr ou par téléphone au 01.40.53.00.44

 

Revoir une conférence passée >

Recevez les alertes de nos prochaines conférences !

Votre email

16

juin

2017

Publié le 01 Juin 2017

Energies renouvelables et croissance économique de l’Afrique

    Particulièrement touchée par le phénomène du changement climatique et de la désertification, le continent africain détient néanmoins un fort potentiel qui pourrait l’aider à répondre aux défis actuels du changement climatique. Mais comment transformer ces défis en opportunités ?   Les énergies renouvelables semblent être une solution. La production ...

Lire la suite >>
Catherine Coquery Vidrovitch

Publié le 25 Avr 2017

Séminaire Catherine Coquery-Vidrovitch

Vendredi 17 février et vendredi 28 avril, l’ILERI accueille Catherine Coquery-Vidrovitch dans le cadre de séminaires réservés aux étudiant.e.s. L’Afrique, un continent sans Histoire ? Si les a priori ont la vie dure, les faits, eux, sont indéniables : les Africains n’ont jamais vécu dans l’isolement. Longtemps ignorés, les échanges panafricains ...

Lire la suite >>
Conférence sur le marché des assureurs privés des risques politiques

26

avr

2017

Publié le 24 Avr 2017

Le marché des assureurs privés des risques politiques

Le contexte actuel d’instabilité sur le plan géopolitique et économique pousse les entreprises à s’assurer contre des risques de plus en plus difficiles à prévoir. Les assureurs privés spécialisés dans les risques politiques visent à couvrir les entreprises face à des situations telles que les révolutions, les guerres, le terrorisme, les demandes ...

Lire la suite >>
Présentation de la conférence sur l'intelligence économique en partenariat avec l'IAE de Poitiers

19

avr

2017

Publié le 13 Avr 2017

L’Intelligence Economique pour la conquête des marchés internationaux

Avec l’émergence de l’ère de l’information et de la communication, les changements associés dans les activités commerciales internationales ont été profonds. Ce nouvel âge de l’information influe en effet sur les processus d’internationalisation avec de nouvelles entreprises qui naissent dans la sphère d’internet et qui sont donc par nature internationale ...

Lire la suite >>
Présentation de la Conférence avec Berengère Bonte sur les relations France-Qatar

12

avr

2017

Publié le 07 Avr 2017

Les relations politiques France – Qatar

C’est le pays du Golfe qu’ils détestent adorer, et adorent détester. Le plus francophile, le plus riche par habitant, mais certainement pas le plus démocratique. La rumeur prête aux élus français – nationaux ou locaux, de droite comme de gauche – des voyages vers Doha, ce grand distributeur de cash. ...

Lire la suite >>
Présentation de la conférence avec Pierre Raffard sur la Turquie

05

avr

2017

Publié le 04 Avr 2017

Regards sur la Turquie : Entre coup d’Etat et référendum

L’imprévisible coup d’Etat du 15 juillet 2016, s’il a fait vaciller le gouvernement du président Recep Tayyip Erdogan, a surtout rebattu les cartes politiques et géopolitiques à l’intérieur et hors des frontières turques. Raidissement autoritaire du régime pour les uns, volonté de préservation de l’unité nationale pour les autres, la ...

Lire la suite >>
Présentation de la conférence sur les conséquences du Brexit avec les CCEF

29

mar

2017

Publié le 23 Mar 2017

Brexit : quelles conséquences ?

Après un rappel historique des événements en introduction, cette conférence abordera dans une première partie les conséquences tant économiques, juridiques, que politiques du Brexit sur le court et le moyen terme. Une distinction sera par ailleurs faite entre les propositions en faveur d’un Soft Brexit ou d’un Hard Brexit. La seconde partie portera ...

Lire la suite >>
Présentation de la conférence avec Raphael Gourrada sur la Syrie vue du Liban

8

mar

2017

Publié le 02 Mar 2017

La Syrie vue du Liban

Le Liban et la Syrie entretiennent des relations particulières depuis leurs créations respectives sous mandat français dans les années 1920. La crise syrienne actuelle et ses répercussions au Liban révèlent à nouveau les enjeux liant ces deux États voisins. Cette intervention se propose non pas de procéder à une énième description ...

Lire la suite >>
Présentation de la conférence sur la contre ingérence en Intelligence Economique

1er

mar

2017

Publié le 23 Fév 2017

La contre-ingérence

A l’heure de la circulation de l’information, des biens, des services, des capitaux et des hommes, il parait difficile d’assurer la protection des entreprises contre des actions hostiles provenant de l’extérieur. Si, traditionnellement, la contre-ingérence est de la responsabilité des services de l’Etat pour la protection entre autres des entreprises ...

Lire la suite >>
Pierre Servent

22

Fév

2017

Publié le 17 Fév 2017

Pierre Servent – L’extension du domaine de la Guerre

Cruellement frappée par le terrorisme, la France est entrée en guerre. Nous avons désormais pris la tragique mesure de cette confrontation d’un nouveau type qu’il nous faut livrer au plus loin, en Mésopotamie et au Sahel, et au plus près, au sein de nos villes. Ce conflit nous invite à ...

Lire la suite >>
Présentation de la conférence sur investir et commercer en Amérique Latine

15

fev

2017

Publié le 09 Fév 2017

Investir et commercer avec l’Amérique Latine

Ayant une longue expérience sur la zone Amérique Latine, nos invités partageront avec nous leur connaissance des spécificités de certains pays d’Amérique Latine lorsque l’on souhaite décrocher des contrats ou s’y implanter. Elles nous présenteront une approche concrète et nous livreront quelques recommandations pour relever les défis dans cette région. ...

Lire la suite >>
Antoine Sfeir

08

fev

2017

Publié le 06 Fév 2017

Les responsabilités occidentales de Nasser à l’Etat Islamique

Pourquoi Daech ?  En 2003, au mépris de la souveraineté des nations, et en se prévalant du devoir d’ingérence uniquement dévolu aux pays du Nord, les Américains ont envahi l’Irak. En 2011, à l’occasion des « printemps arabes », la France et son chef d’Etat ont cru bon d’intervenir en éclatant la Libye, ...

Lire la suite >>
Page 1 2 3 6

Mardi 29 avril 2014 à 18h : Alexandre DEFAY, professeur de géopilitique et ancien élève de l’ENS, chercheur associé au Centre de géostratégie de l’ENS
Les Etats-Unis et le Moyen-Orient

L’actualité géopolitique récente déplace le curseur vers l’est de l’Europe. «L’Histoire immédiate» ne doit pas pour autant nous éloigner d’un autre ensemble géopolitique majeur des XXème et XXIème siècles, le Moyen-Orient et ses foyers de tension. Berceau de notre civilisation et Terre Sainte des trois grands monothéismes, terre de violence sociale et politique, ce Moyen-Orient, si loin, si proche, inspire autant qu’il inquiète. Il est un enjeu stratégique pour les petites comme pour les grandes puissances. De Guerre Froide en Nouvel Ordre (ou désordre) international, les États-Unis occupent une place prépondérante dans ce jeu. Alexandre Defay propose de nous interroger sur cette relation particulière entretenue entre les États-Unis et le Moyen-Orient. Cependant, «l’Amérique messianique est-elle aujourd’hui saisie par le doute ?». Professeur agrégé hors classe en Géographie et ancien élève de l’École normale supérieure, Alexandre Defay a été Conseiller culturel, scientifique et de coopération près l’Ambassade de France en Irlande, puis en Israël, et directeur de l’Institut français de Tel-Aviv. Entre Septembre 2000 et mai 2002, il est le Conseiller diplomatique du Ministre de la recherche, et depuis septembre 2002, il est chercheur associé au Centre de Géostratégie de l’École normale supérieure (Ulm).


Mercredi 9 avril 2014 à 18h : Agnès de l’ESTOILE CAMPI, Avocat associé chez CMS Bureau Francis Lefebvre, CCEF
Vendre ou s’implanter au Brésil : quelques clés pour mieux relever le défi !

Diplômée de Sciences Po et titulaire d’une maîtrise de droit des affaires et fiscalité, Agnès de l’ESTOILE CAMPI a rejoint CMS Bureau Francis Lefebvre en 1995 et a été cooptée associée en 2006 dans le département fiscal international. Auparavant, elle a travaillé pendant cinq ans chez Ernst and Young et s’est spécialisée en fiscalité internationale des entreprises.

Basée à Sao Paulo de 2007 à 2010, elle a acquis une expérience significative sur les relations franco-brésiliennes. Plus généralement, elle accompagne les clients du cabinet dans leurs projets sur la zone LATAM. De retour à Paris, elle travaille essentiellement pour des groupes français multinationaux, les accompagnant dans leurs projets à l’international et plus particulièrement dans les pays membres des BRICS : acquisition, implantation, réponse à appels d’offre, réorganisations, prix de transfert, stratégie et optimisation fiscale internationale. Pour ces projets, elle est le plus souvent conduite à assurer un rôle de «chef de projet» consistant à sélectionner les conseils locaux, identifier les principaux enjeux «cross borders» et locaux, coordonner les travaux des conseils locaux, identifier les solutions possibles et compatibles avec les contraintes fiscales françaises. Lors de cette présentation, Agnès de l’ESTOILE CAMPI se concentrera sur les défis à relever lors d’une implantation au Brésil, pays qui constitue le principal marché de la France en Amérique Latine.


Mercredi 2 avril 2014 à 18h : Christophe MONTET, Directeur commercial chez Oberthur Fiduciaire, CCEF
Négocier à l’international et gérer les différences culturelles

Oberthur Fiduciaire est l’un des premiers imprimeurs de haute sécurité du monde, travaillant avec plus de 70 pays et innove continuellement pour renforcer la qualité et la traçabilité de ses produits (billets de banque avec une prévision de 5 milliards imprimés en 2014 – notamment l’Euro – et documents sécurisés), de manière à garantir les plus hauts niveaux de protection contre la contrefaçon.
Christophe MONTET travaille chez Oberthur Fiduciaire depuis 1991, il en est le directeur commercial depuis 2006. Il développera le thème de la négociation à l’international en s’appuyant sur le cas concret de nouveaux billets de banque créés et imprimés pour un pays d’Afrique australe l’an dernier.


Mercredi 26 mars 2014 à 18h : Jehan-Eric BLUMEREAU, Vice-Président Total Professeurs Associés, anciennement Chargé des Affaires européennes chez TOTAL, CCEF
Le lobbying auprès des institutions de l’Union européenne

Jehan-Eric BLUMEREAU a occupé tout au long de sa carrière au sein du groupe TOTAL diverses fonctions en France, Amérique du Sud et Moyen Orient. Il a été directeur général de Total aux Emirats Arabes Unis entre 1998 et 2003 et a notamment contribué à la création de l’Institut du pétrole d’Abu-Dhabi, en tant que membre de son premier conseil d’administration. Il a terminé sa carrière chez TOTAL comme chargé des affaires européennes et, à ce titre, il a pendant plusieurs années assuré la représentation des intérêts de son entreprise auprès de ces institutions, et plus particulièrement auprès du Parlement européen à Bruxelles et Strasbourg.
Jehan-Eric BLUMEREAU est docteur en droit et diplômé de l’Institut des Hautes Etudes Internationales. Il assure aujourd’hui, à titre bénévole, la vice-présidence de l’association Total Professeurs Associés, dont les membres, actifs ou retraités de Total, assurent auprès des grandes écoles et des universités, en France et à l’étranger, des cours basés sur leur expérience professionnelle. Il est par ailleurs conseiller du commerce extérieur de la France depuis près de 20 ans.


Mercredi 19 mars 2014 à 18h : Aldo SALVADOR, Conseiller d’affaires, CCEF
Chine : pays incontournable au début du XXIème siècle

Aldo SALVADOR a fait toute sa carrière dans le groupe Rhône-Poulenc, en France en qualité d’ingénieur de développement et particulièrement comme directeur d’une unité d’affaires stratégiques mondiale, et à l’étranger en tant que responsable pays pour l’ensemble des activités du groupe : délégué général en Corée du Sud, vice-président aux Etats-Unis, président en Italie et président grande Chine où il a été pendant cinq ans Président de la Chambre de commerce française. Il est vice-président du comité Asie Pacifique des Conseillers du Commerce Extérieur et responsable du monde chinois. Aldo SALVADOR est Ingénieur ENSAIT & IFC, il a une maîtrise de sciences économiques (Paris II), un DESS en management des entreprises, un DEA et un doctorat de gestion (Paris Dauphine). Il est co-auteur de deux livres sur l’économie chinoise : L’incroyable métamorphose de la Chine, L’Harmattan, 1997 et Chine objectif Monde ! Une domination programmée, Economica, 2001.
Dans sa présentation, Aldo SALVADOR parlera des dernières mutations de la Chine, des limites du modèle chinois et du rôle que la France a à jouer dans ce pays, aujourd’hui.


Mercredi 12 mars 2014 à 18h : Frédéric BILLET, Chef adjoint du service du Protocole, ancien Ambassadeur en Estonie
Rôle et fonctions du service du Protocole du Ministère des Affaires étrangères

Frédéric BILLET est Chef adjoint du Protocole au Ministère des Affaires étrangères depuis septembre 2013. Ancien élève de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr, il détient un DEA en études slaves, histoire militaire et études de défense nationale et un doctorat de 3e cycle en études slaves. Conseiller des affaires étrangères hors classe (Orient), Frédéric BILLET a été deuxième conseiller à la représentation permanente de la France auprès de l’OSCE à Vienne et Ambassadeur en Estonie. A l’occasion de cette conférence, il présentera son parcours de diplomate et évoquera un service mal connu du Ministère des Affaires étrangères : le service du Protocole.

Aujourd’hui, le service du Protocole est une direction forte d’une centaine d’agents avec, à sa tête, le chef du Protocole, introducteur des Ambassadeurs, qui a lui-même rang d’Ambassadeur. Epousant les changements politiques, le Protocole reflète l’existence et l’unité de l’État. À la différence de nombreux pays, il n’y a en France qu’un seul Protocole qui fut toujours rattaché à la fonction diplomatique. Cette tradition fait son originalité et lui dicte ses missions.


Mercredi 5 mars 2014 à 18h : Jean-Jacques LECAT, Avocat associé, Conseiller du Commerce Extérieur de la France
L’environnement juridique des opérations à l’international

Jean-Jacques LECAT se consacre aux transactions internationales concernant les pays émergents depuis trente ans. Il a développé l’activité du cabinet CMS en Russie et Europe Centrale, Chine et Vietnam. Il est actuellement co-responsable de l’équipe Afrique. Il conseille principalement les entreprises en matière d’implantations transfrontalières, réalisation de projets d’infrastructures ou de conception et vente d’unités industrielles. Il a également développé une activité de conseil pour les gouvernements et les Institutions Financières Internationales.
Lors de cette conférence, Jean-Jacques LECAT s’interrogera sur le mythe ou l’existence bien réelle du droit international et parlera de la définition du caractère international du contrat et ses conséquences sur la liberté de choix du droit applicable et le mode de règlement des litiges. Il traitera également de l’évaluation de l’environnement juridique et fiscal du pays d’accueil et de l’impact des Unions Economiques et des Traités sur l’encouragement et la protection des investissements.
L’ILERI propose à ses étudiants, dans le cadre d’un partenariat avec le comité des Conseillers du Commerce Extérieur des Hauts de Seine, un cycle de cinq conférences avec délivrance du certificat des CCEF. Corinne BRUNERO, ancienne élève de l’ILERI (promotion 1982), aujourd’hui CCE et membre de la commission formation, est à l’initiative de cet accord et le présentera à l’occasion de ce premier événement.


Mercredi 19 février 2014 à 18h : Guillaume TISSIER, Directeur Général de CEIS, ancien élève de l’ILERI (1992)
Intellligence économique et géopolitique du cyberespace

Diplômé de l’ILERI en 1992 et titulaire d’un DESS de droit des affaires internationales, Guillaume TISSIER est aujourd’hui Directeur Général de CEIS (Compagnie Européenne d’Intelligence Stratégique) société de conseil en stratégie et en management des risques. Il a d’abord été journaliste spécialisé dans les affaires économiques et juridiques, puis consultant chez DATOPS. Il a rejoint CEIS en 1997 à la direction de l’activité « Management des Risques et des Crises » où il intervenait notamment dans le cadre de missions de conseil en sécurité de l’information et d’analyse des cyber-risques. CEIS est co-organisateur du FIC (Forum International de la Cybersécurité) qui a lieu chaque année et représente le salon européen de référence en matière de confiance numérique. Guillaume TISSIER présentera l’intelligence économique et ses déclinaisons pratiques et parlera de la géopolitique du cyberespace.


Mercredi 12 février 2014 à 18h : S.E. Agustín García-López, Ambassadeur du Mexique en France
Conférence ILERI MUN – Le Mexique à l’ONU : stratégie, coopération et objectifs

M. Agustín García-López exerce les fonctions d’Ambassadeur du Mexique en France depuis mai 2013. Auparavant Ambassadeur et Représentant permanent du Mexique auprès de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), il s’est distingué en tant que doyen du Conseil de cette organisation. C’est au cours de son mandat que les relations du Mexique avec l’OCDE se sont renforcées de manière exceptionnelle par le biais de nombreux projets de coopération visant le renforcement des politiques publiques mexicaines dans différents domaines. M. Agustín García-López avait préalablement assumé les fonctions de Directeur exécutif pour le Mexique et la République Dominicaine auprès de la Banque interaméricaine de développement (BID), et de la Corporation interaméricaine d’investissement (CII), ainsi que de Représentant du Mexique auprès du Fonds multilatéral d’investissement. M. Agustín García-López est titulaire d’une licence et d’une maîtrise en économie de l’Université de Columbia, États-Unis, ainsi que d’un baccalauréat français en philosophie et lettres décroché à Vienne, Autriche.
L’ambassadeur du Mexique en France répond à une invitation de l’association ILERI MUN (Model of United Nations) qui représentera le Mexique avec une délégation d’une vingtaine d’étudiants de l’ILERI lors de la prestigeuse simulation NMUN qui réunira 5000 étudiants du monde entier à New York, en avril prochain.


Mercredi 5 février 2014 à 18h : Dominique DAVID, directeur exécutif de l’Intitut Français des Relations Internationales (IFRI).
Métamorphoses de la puissance : un nouveau système international ?

Emergence de nouvelles économies, cristallisation des nationalismes, crises des économies développées : la puissance se redistribue dans le monde selon des logiques éclatées et apparemment anarchiques. Peut-on décrire ce système international émergent ? Sera-t-il celui de l’universel conflit ? Sous quelle forme imaginer sa stabilisation ?
Dominique DAVID a enseigné dans diverses écoles et universités, en particulier à l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr (Coëtquidan), à l’université de Paris I et de Marne la Vallée, ainsi qu’à l’Institut d’études politiques de Paris. Spécialiste des questions militaires et stratégiques, Dominique DAVID a consacré l’essentiel de sa carrière au développement de centres de recherche. Il a rejoint l’Ifri en 1992 pour en devenir le directeur exécutif en 2006. Ses recherches et publications touchent aux questions stratégiques en général, et aux problématiques de défense française et européenne. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles et rédacteur en chef de la revue Politique Etrangère. Son dernier ouvrage est paru en février 2002 à Paris, aux Presses de Sciences-Po, sous le titre : Sécurité : l’après-New York. Dominique DAVID appartient à divers conseils scientifiques d’instituts de recherche, en France et à l’étranger. Il a été membre du Conseil scientifique de la défense auprès du ministre de la Défense français de 1998 à 2010.


Mercredi 22 janvier 2014 à 18h : Commandant Jean-Christophe PITARD-BOUET, Officier de l’armée de l’air, chef de la division études et rayonnement, centre d’études stratégiques aérospatiales (CESA)
Conférence ILERI Défense : Regard sur la dissuasion nucléaire française, enracinements historiques, modernité du concept, outil du politique

Dans les années 1950, en pleine guerre froide et tandis que les Etats-Unis et l’URSS disposent de la force nucléaire, la France engage des travaux permettant de développer la force de frappe nucléaire. L’objectif est double : trouver un équilibre mondial et affirmer sur la scène internationale que la France ne dépend d’aucune autre puissance pour ce qui est de sa sécurité. Dans le cadre du partenariat entre l’ILERI et le CESA, le Commandant Jean-Christophe PITARD-BOUET nous expliquera pourquoi la France a voulu se doter de forces nucléaires stratégiques, quelle est l’originalité du concept français et quels sont les enjeux pour l’avenir. Depuis 2006, le Centre d’études stratégiques aérospatiales est l’organisme de l’armée de l’air en charge de la « réflexion air et spatiale » sur les questions liées à la troisième dimension, la puissance aérienne et l’aviation militaire.


Mercredi 27 novembre 2013 à 18h : Florence MINERY, Responsable du programme médias au GRET, ancienne élève de l’ILERI (1993)
Les médias dans les pays en transition démocratique, à travers l’expérience des jeunes démocraties africaines

Florence MINERY, diplômée de l’ILERI en 1993, a une vingtaine d’années d’expérience dans le domaine des médias en contexte de démocraties émergentes, ayant accompagné le développement du pluralisme en Afrique pour son doctorat qui traitait de l’Approche géopolitique de la presse écrite francophone d’Afrique Subsaharienne de l’Ouest, puis en tant qu’intervenante au sein de l’ONG GRET.
Son expérience couvre aussi bien le montage, la conduite et le suivi de projets de développement sur financements européens, que l’analyse de projets à travers des travaux d’évaluation et de capitalisation. Elle dispose d’une vision sectorielle de l’aide internationale qui est apportée aux médias de ces jeunes démocraties. Praticienne de l’aide au développement des médias en Afrique, elle a aussi observé et analysé les évolutions de ce secteur confronté aux évolutions politiques de ces pays.


Mercredi 20 novembre 2013 à 19h au Goethe Institut (17 avenue d’Iena) : Jean-Dominique GIULIANI, président de la Fondation Robert Schuman et Henri NALLET, président de la Fondation Jean Jaurès
Spécial Karambolage : 50 ans du Traité de l’Elysée

Le Goethe Institut et l’ILERI, s’associent pour organiser, en cette fin d’année de commémoration, une table ronde autour de la projection d’un numéro spécial de Karambolage, spécialement conçu pour le 50e anniversaire du Traité de l’Élysée, présenté par Claire DOUTRIAUX, conceptrice de l’émission d’Arte.
Cette projection sera suivie d’une table ronde animée par Hélène MIARD-DELACROIX, universitaire, germaniste et historienne, avec Jean-Dominique GIULIANI, président de la Fondation Robert Schuman et Henri NALLET, président de la Fondation Jean Jaurès. Ce sera l’occasion pour ces deux acteurs majeurs de la construction européenne de dresser un bilan de cinquante ans d’amitié et de coopération franco-allemandes et d’évaluer les perspectives qui s’ouvrent pour les relations entre nos deux pays.


Mercredi 6 novembre 2013 à 18h : Capitaine Mikael AUBOUT, Centre d’Etudes Stratégiques Aérospatiales
Conférence ILERI Défense : Géopolitique des base aériennes

Si les appareils sont le bras armé des forces aériennes, ils ne sont rien sans les reins solides que constituent leurs bases. Ces implantations militaires, appuis majoritairement métropolitains, sont également présentes en outre-mer. Leur installation dans certains pays implique une réelle géopolitique, voire géostratégie, notamment liée à leurs zones d’implantation et d’influence. Pour prendre pleinement conscience de l’importance de cette question, le Centre d’Etudes Stratégiques Aérospatiales, (CESA), par le biais du Capitaine Aubout, se propose de nous exposer ces points incontournables. Doctorant sur le thème « Géographie historique du réseau des bases aériennes françaises », l’intervenant est un grand spécialiste de cette question.
En mars dernier, le général Jean-Pierre Serra, alors directeur du CESA et madame Claire Bourgeois, directrice de l’ILERI, ont formalisé un partenariat entre leurs établissements respectifs, par la signature d’une convention. Le CESA, dans sa mission de promotion de la réflexion d’intérêt aérospatial, a souhaité s’engager aux côtés de l’ILERI pour permettre aux étudiants désireux de travailler sur l’utilisation militaire de la troisième dimension, de bénéficier du meilleur accompagnement possible en matière de connaissance de l’armée de l’air.


Mercredi 30 octobre 2013 à 18h : Stéphanie RIVOAL, Présidente d’Action Contre la Faim
Conférence ILERI EXCHANGE: De la finance à l’humanitaire, du Darfour à Action Contre la Faim

Après dix années en banques d’affaires à Londres, notamment comme senior vice-president chez JPMorgan Chase à Londres, Stéphanie RIVOAL, ancienne élève de l’ESSEC, décide de se consacrer pleinement à la photographie en 2003. Elle pose notamment son regard sur les enfants parrainés en hôpitaux ou encore sur l’intimité des personnes dépendantes. En 2005, elle s’engage auprès d’ACF et part en mission au Darfour en tant que coordinatrice. Un engagement humanitaire qu’elle poursuivra au Liban, pendant la guerre de 2006 avec Israël, où elle ouvre la mission ACF sur place. Membre du Conseil d’administration d’Action Contre la Faim depuis 2007, elle est élue à la présidence de l’association en juin 2013. ACF a été créée en 1979 dans le contexte de la crise afghane par un groupe d’intellectuels français. Alors que jusqu’ici, la lutte contre la faim était intégrée dans des combats plus généraux (lutte contre la pauvreté, lutte pour la santé, etc…), ils ont créé une organisation se consacrant exclusivement au problème de la faim dans le sens le plus large, avec pour objectifs d’agir concrètement sur le terrain et de témoigner sur le sort des populations. Voir un extrait de la conférence…


Mercredi 23 octobre 2013 à 18h : Mitchell MOSS, Conseiller pour la presse et l’information et porte-parole de l’Ambassade des États-Unis d’Amérique à Paris
Conférence ILERI MUN : La politique étrangère américaine : diplomatie culturelle et l’usage du « soft power » (conférence en anglais)

L’association ILERI MUN (Model United Nations) a l’honneur d’accueillir Mitchell MOSS, Conseiller pour la presse et l’information et porte-parole de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Paris depuis 2012. Avant cela, il fut Conseiller à la culture et à l’information au Pakistan et dirigea pendant la crise des relations entre les Etats-Unis et le Pakistan, le plus grand service culturel et d’information au monde en matière de personnel et de budget. Diplomate de carrière, M. MOSS a aussi occupé des postes à Berlin, Kaboul, Buenos-Aires ou encore au Malawi et au Niger. Mitchell MOSS intervient dans le cadre du « University Speakers Program” de l’Ambassade des Etats-Unis et parlera de la politique étrangère américaine, sa diplomatie culturelle et l’usage du “soft power », notamment en France oú les services culturels américains sont très actifs. Des dizaines de responsables associatifs, d’artistes ou de chercheurs français prometteurs bénéficient ainsi d’invitations à approfondir leurs sujets d’intérêt aux États-Unis dans le cadre de cette stratégie d’influence.


Mercredi 16 octobre 2013 à 18h : Catherine FLOUVAT, Responsable RSE Afrique, Moyen-Orient, Orange AMEA
Quelle stratégie et quels projets RSE pour un opérateur télécom en Afrique : l’exemple d’Orange
France Télécom-Orange est l’un des principaux opérateurs mondiaux de télécommunications, avec 172 000 employés à travers le monde. Acteur majeur des économies émergentes et signataire du Pacte Mondial de l’ONU, Orange considère la responsabilité sociale d’entreprise comme partie intégrante de ses activités. C’est la raison pour laquelle le groupe a décidé de faire du développement socio-économique un vecteur important de sa stratégie dans les pays émergents en proposant des solutions innovantes pour les pays dans lesquels le groupe est présent, ainsi qu’en collaborant sur ces solutions en partenariat avec les parties prenantes locales et mondiales. Le Groupe s’est engagé à investir près de 800 millions € par an en faveur du développement économique et social en Afrique et au Moyen-Orient. Catherine FLOUVAT, Responsable RSE Afrique, Moyen-Orient, a été consultante chez Accenture avant de rejoindre le groupe France Télécom-Orange en 2001. Elle a fait par ailleurs du volontariat dans plusieurs ONG en Inde et en Afrique et s’est passionnée pour le développement durable. Elle sera accompagnée pour cette conférence, de deux anciennes étudiantes de l’ILERI ayant fait leur Master 2 en alternance comme membre de son équipe : Léa SAPIN et Eva MOLNAR qui apporteront leur contribution à cette présentation.


Mercredi 9 octobre 2013 à 18h : Emmanuel MIGNOT, Directeur, adjoint au Directeur des affaires publiques, chargé des affaires européennes et internationales du Groupe AREVA
De la diplomatie à l’entreprise : un parcours à l’international

Diplômé de l’ILERI en 1994, Emmanuel MIGNOT a passé les concours de la fonction publique pour devenir tout d’abord Rédacteur à la direction des Affaires stratégiques de sécurité et du désarmement du Ministère des Affaires étrangères. Il a ensuite oeuvré à l’étranger comme Premier secrétaire à l’ambassade de France à Berlin, puis Premier conseiller à l’ambassade de France au Mexique avant de prendre ses fonctions actuelles au sein du groupe AREVA. Entre temps, il a occupé le poste de conseiller technique chargé des affaires stratégiques au cabinet du Premier ministre entre 2007 et 2009. Emmanuel MIGNOT s’appuiera sur son parcours professionnel pour s’interroger sur le rôle des diplomates ou internationalistes en entreprise et confrontera son expérience aux grands principes qui régissent le monde de la diplomatie d’aujourd’hui.


Mercredi 2 octobre 2013 à 18h : Dominique BAUDIS, Défenseur des droits
Conférence inaugurale

L’ILERI a l’honneur de recevoir, pour sa conférence inaugurale, Dominique BAUDIS, nommé Défenseur des droits par le Président de la République en 2011. Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques, Dominique BAUDIS part au Liban en 1971, comme journaliste de radio et de télévision. Correspondant de l’ORTF puis de TF1 pour le Proche Orient, grand reporter, il présente le journal télévisé de TF1 et celui de FR3. Il est élu maire de Toulouse à trois reprises dans les années 80 et 90 et Député européen en 1984 puis réélu en 1994 et 2009. En 2001, Dominique BAUDIS revient dans le monde des médias avec sa nomination à la présidence du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). En 2007, il est élu à la présidence de l’Institut du monde arabe et participe au renforcement du dialogue entre les cultures. De ses années de journalisme au Proche-Orient, Dominique BAUDIS a gardé un lien fort avec le monde arabe auquel il a d’ailleurs consacré plusieurs ouvrages. Dominique BAUDIS évoquera son très riche parcours d’homme des média et d’homme politique et parlera plus longuement de ses fonctions actuelles de Défenseur des droits.

Jeudi 18 avril 2013 à 18h : Pierre MICHELETTI, ancien Président de Médecins du Monde
Conférence ILERI ExCHANGE : Faut-il désoccidentaliser l’humanitaire ?

Le mouvement humanitaire des ONG internationales est largement dominé aujourd’hui par des ONG issues des pays occidentaux. Cela tient à l’origine des ressources que manipulent ces organisations non-gouvernementales aussi bien qu’à leurs pratiques administratives et de gestion d’équipes sur le terrain. Sans condamner l’ensemble nous véhiculons des repères hérités des écoles et des universités au sein desquelles nous avons été formés. Ce mouvement humanitaire international tel que dominé par cette « tonalité occidentale » ne correspond plus aux équilibres internationaux et en tout état de cause, il n’y a plus aucune raison, que ce soit du point de vue de la localisation des compétences, du pouvoir politique ou de l’énorme revendication identitaire et culturelle à l’œuvre dans les pays d’intervention, que seul ce modèle domine dans l’aide internationale. Directeur des programmes de Médecins du Monde en 1996, Pierre MICHELETTI devient membre du bureau en 2003 avant d’être élu à la présidence de Médecins du Monde en 2006, responsabilité qu’il exercera jusqu’en 2009. depuis 2009, il est professeur associé à l’Institut d’études politiques de Grenoble. Parallèlement à ses fonctions d’enseignant et à ses responsabilités à Médecins du Monde, Pierre Micheletti est médecin de santé publique au centre hospitalier psychiatrique de Saint-Égrève dans l’agglomération grenobloise.


Jeudi 11 avril 2013 à 18h : S.E. Monzer MAKHOUS, Ambassadeur de la Coalition nationale syrienne en France, Ziad MAJED, spécialiste du Moyen-Orient et professeur de science politique à l’Université américaine de Paris, Alfred de MONTESQUIOU, grand reporter, Paris Match, Prix Albert Londres 2012
Quel avenir pour la Syrie ?

Confronté à une révolution d’une ampleur inédite et soumis à de sévères sanctions internationales, le régime syrien de Bachar el-Assad joue sa survie en épuisant ses dernières capacités de coercition, au prix d’une grave crise humanitaire. Mais comment en est-il arrivé là ? Lui reste-t-il encore des chances de survie ? Est-il réellement un rempart contre les radicalismes ? Comment la communauté internationale devrait-elle agir pour éviter que sa chute ne provoque le chaos au Proche-Orient ? Quelles sont les forces qui composent l’opposition syrienne ? De quelle manière et par quels moyens fonctionne-t-elle ? Enfin, quels sont les scénarios possibles pour les mois à venir ?
Tels sont quelques-uns des thèmes dont les intervenants débattront, répondant aux questions de l’assistance et de la presse, entamant peut-être ainsi un dialogue public…


Jeudi 14 mars 2013 à 18h : David RIGOULET-ROZE : Chercheur à l’Institut Français d’Analyse Stratégique
Les crises iraniennes : la crise internationale sur le nucléaire iranien dans son articulation avec la crise politique et économique interne

En 2013, l’Iran revient tout en haut de l’agenda du président réélu Barack Obama pour tenter de trouver une issue à la crise sur le nucléaire iranien qui dure depuis près de 10 ans (2003-2013). Les différents trains de sanctions votés par l’ONU n’ont pour l’heure pas dissuadé Téhéran de poursuivre l’enrichissement de l’uranium, et ce d’autant moins que la question nucléaire se trouve en permanence instrumentalisée sur le plan intérieur comme un marqueur d’intransigeance « nationaliste ». C’est dire que la crise interne et externe apparaissent d’une certaine manière comme deux faces d’un même janus, ce qui complique encore davantage les modalités de sortie de crise. Après avoir travaillé au sein du Laboratoire d’Anthropologie sociale du Collège de France où il a collaboré à divers séminaires et colloques, David RIGOULET-ROZE a été assistant parlementaire au Sénat (1996-2000) avant de devenir enseignant. Engagé parallèlement depuis plusieurs années dans les activités de recherche, il poursuit des travaux qui ont donné lieu à des publications et des communications sur diverses zones géographiques telles que l’Afrique, l’Amérique latine, l’Asie mais surtout le Moyen-Orient qui constitue sa zone de prédilection. Il vient notamment de faire paraître en 2005 aux éditions Armand Colin un ouvrage intitulé « Géopolitique de l’Arabie saoudite ». Il a également travaillé sur les questions de stratégie militaire ainsi que sur les problématiques du droit de la guerre, et plus spécifiquement de guérilla et de terrorisme qui se trouvent aujourd’hui reliées à celles de l’islamisme militant.