ILERI et le monde prend une autre dimension

Succès pour la 1ère année du MPI coopération internationale des outre-mer

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

La première promotion du MPI Coopération international des Outre-mer et environnement conclut bientôt la 1ère année d’existence de ce diplôme Bac+5 reconnu par l’Etat, l’occasion de revenir sur cette formation unique en France. 

Lancée au Sénat en juillet 2018, sous le parrainage de Michel Magras, Président de la Délégation Sénatoriale aux Outre-Mer, cette formation a pour objectif de répondre au manque d’expertise sur les questions liées aux Outre-mer. La première promotion, qui a commencé les cours en octobre 2018, était composée de 9 étudiants.

 

Un enseignement spécialisé, à distance.

L’un des défis qui s’est présenté rapidement au service pédagogique de l’ILERI, a été d’organiser un emploi temps sur deux jours, qui prennent en compte la répartition des élèves sur des fuseaux horaires allant de + à – 12h. Le programme pluridisciplinaire a su convaincre les étudiants, qui, eux-mêmes, ont su faire preuve de souplesse.  Comme l’explique Marie-Eugénie, étudiante au sein de la formation pour qui « l’aspect le plus positif est la possibilité de suivre des cours de qualité à distance » ou encore Frédéric, qui affirme : « Les intervenants sont experts sur leur sujet et transmettent l’envie de se mobiliser pour les Outre-mer !« 

 

Grâce à Adobe Connect, plateforme permettant de diffuser en live les cours et les documents et de converser, l’enseignement à distance a convaincu les étudiants, ainsi que les professeurs. « Chaque séance est une sorte de petit miracle ! Se retrouver tous ensemble depuis les 4 coins de la planète mais de manière si évidente. Interactions avec l’enseignant, interactions entre les étudiants, l’enseignant est placé en chef d’orchestre de cette méthode d’enseignement dynamique, interactive et stimulante. » explique Florence Minery,  professeur de Management de projets au sein de la formation et qui n’a qu’une hâte, poursuivre l’expérience avec la prochaine promotion !

 

Un programme adapté aux enjeux des Outre-mer

Le programme de cours a été pensé pour « former une nouvelle génération de citoyens et d’experts engagés, qui soient capables d’appréhender les enjeux représentés par les différents bassins géostratégiques des outre-mer« , explique Claire Bourgeois, Directrice de l’ILERI. Les matières enseignées font de cette formation, la seule proposant une approche 360° sur les Outre-mer avec des cours tels que : Géopolitique des Outre-mer et de l’environnement, Droit public & diplomatie des Outre-mer, Montage de projets Europe & Outre-mer, Economie bleue & supply chains en Outre-mer, Spécificités normatives & dialogue social Outre-mer, ou encore RSE, ESS & Economie circulaire Outre-mer.

 

« Sur le plan pédagogique, avec nos professeurs et nos experts, nous avons mmonté un programme exigeant, qui n’existe nulle part ailleurs, et qui n’oublie aucun territoire. Tous les Outre-Mer y sont étudiés dans le détail, afin que nos diplômés puissent agir efficacement dans tous les territoires. Intellectuellement, ce diplôme a été l’occasion pour beaucoup de professeurs, qu’ils soient ultramarins ou non, de développer de nouveaux axes d’analyse et de recherche, de nouveaux concepts, une géopolitique des Outre-mer à part entière. » précise Mikaa Mered, Responsable de la formation.

 

La distance n’a pas empêché les étudiants, pour la plupart des professionnels avertis en quête de spécialisation, d’être acteurs de leur formation et de participer, en groupe, à des projets transversaux innovants, comme par exemple répondre à une commande de la CPS (Communauté du Pacifique).

 

Un cycle de conférence en partenariat avec la Direction Générale des Outre-mer

Dans le cadre de ce programme, quatre conférences ont été organisées en partenariat avec la D.G.O.M. d’octobre 2018 à janvier 2019, sous le nom « les Outre-mer vus par leurs acteurs ». L’objectif de ces conférences, qui se sont tenues à l’ILERI ou au Ministère des Outre-mer, était d’échanger avec des acteurs des Outre-mer (privés, chercheurs, élus, administrations) afin de confronter les points de vue et dégager des pistes de développement. Les conférences sont disponibles sur la chaine youtube de l’ILERI.

 

La suite ? La rentrée 2019 – 2020

Alors que les cours arrivent à leur terme début juillet et que des offres d’emplois nous parviennent pour nos étudiants, avant même la fin de leur cursus, du secteur privé comme du secteur public, à Paris et dans les Outre-mer, la prochaine étape pour cette formation est la préparation de l’arrivée des étudiants de la deuxième promotion du MPI Coopération internationale des outre-mer et environnement, qui feront leur rentrée le jeudi 3 octobre 2019.

 

Les nouveaux étudiants auront la chance de bénéficier de l’expérience de leurs prédécesseurs et de leur nouvelle association « Association Rayonnement Outre-Mer – AROM » qui sera l’interface de communication pour le développement de la formation et des actions extérieurs visant notamment à cartographier le réseau Outre-Mer, à Paris et localement, afin de créer de la visibilité et des opportunités, dans la durée, pour ses membres.

 

« Voir à quel point ce diplôme a été accueilli positivement dès sa première année dans les Outre-mer, à Paris et à Bruxelles, est très motivant pour la suite ! » s’enthousiasment Mikaa Mered et Claire Bourgeois.

 

Plus d’information sur la formation

Pour en savoir plus sur la formation : http://bit.ly/MPIoutremer

 

A propos de l’ILERI :

Fondé en 1948, l’Institut Libre d’Etude des Relations Internationales est un établissement d’enseignement supérieur privé consacré à l’étude des relations internationales contemporaines. Formant 300 étudiants de bac à bac + 5, le cursus de l’ILERI est composé d’un premier cycle de 3 ans validé par un Bachelor en Relations Internationales et d’un second cycle proposant 4 spécialités à niveau Bac +5. 10 langues étrangères y sont enseignées. L’institut est présidé par Jean-Dominique Guliani.
Plus d’information : www.ileri.fr

 

Accéder à l’Espace Presse >

Publié le 2 juillet 2019