ILERI et le monde prend une autre dimension

|

Ecole d’été de l’ILERI

Du 3 au 28 juillet 2017, la Summer School de l’ILERI propose des séminaires de formation d’adultes (étudiants, professionnels, seniors, chercheurs d’emploi…) afin de mieux comprendre l’actualité géopolitique et ne pas rester démuni face à un monde de plus en plus complexe.

 

ILERI Summer School du 3 au 28 juillet

 

L’école d’été de l’ILERI propose plusieurs séminaires de formation, en français, donnés par des enseignants-chercheurs de l’ILERI, spécialistes de leur domaine. Chaque séminaire traite un thème et représente dix-huit heures de cours. L’inscription est possible pour un seul ou plusieurs séminaires, mais le nombre de places proposées chaque semaine est limité.

 

Ces séminaires s’adressent à un large public avide de mieux comprendre le monde dans un but professionnel ou personnel et désireux de posséder les outils favorisant un meilleur discernement ou une prise de décision plus adaptée. Le programme de chaque séminaire est détaillé ci-dessous.

 

Les participants recevront en fin de parcours un certificat indiquant le nombre d’heures et le(s) séminaire(s) suivi(s).

 

L’ILERI se réserve le droit de modifier ou de supprimer un séminaire.

S'inscrire à l'école d'été de l'ILERI

Détails du programme

 

Ce programme de formation a pour objectif de fournir aux participants les clefs pour une meilleure compréhension des dynamiques politiques, économiques et culturelles dans la région Moyen-Orient et sud de la méditerranée. Dans le cadre d’un échange interactif, enrichi par des cartes et des éclairages audiovisuels, le formateur vous propose tout d’abord une mise en perspective historique  de la région. En partant de ces repères historiques, quatre aspects  fondamentaux seront abordés dans le détail : l’économie en mettant l’accent sur la centralité de la notion d’Etat rentier ; la politique en explorant ses liens complexe avec l’islam ; les relations internationales en mettant en relief  la perméabilité de l’interne et de l’externe dans cette région. Enfin, une place de choix sera réservée dans ce  parcours à une approche du Moyen-Orient basée sur la connaissance et le décryptage des stratégies médiatiques aussi bien des acteurs locaux qu’internationaux.

Cette formation sera l’occasion de maîtriser les données essentielles sur le Moyen-Orient et le sud de méditerranée : la nature des régimes, la démographie, les institutions et les hommes qui comptent.

Une bibliographie et une webographie raisonnées seront fournies pour permettre aux participants d’approfondir leur connaissance et de continuer notre démarche.

Mohammed EL OIFI est diplômé de l’Institut d’Etudes politiques de Paris, titulaire d’un DEA d’études politiques, d’un DEA d’Histoire contemporaine et d’une Maîtrise de science politique. Son domaine de recherche et d’expertise est la communication politique et les médias internationaux, Doctorat de sciences de l’information et de la communication. Il est le rédacteur de nombreux travaux scientifiques, à propos des thématiques liées aux relations internationales, aux médias et au Moyen-Orient, publiés dans des revues scientifiques françaises et internationales. Il est également co-auteur de plusieurs ouvrages collectifs. Régulièrement invité par les médias, il a participé et organisé de nombreux colloques scientifiques aussi bien en France qu’à l’étranger et effectue des recherches dans le cadre de l’Institut Français des Relations Internationales. Professeur des relations internationales et de science politique à l’ILERI, il enseigne également à l’université Paris III, Sorbonne Nouvelle et à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris.

Du lundi 3 au mardi 4 juillet de 10h00 à 13h00 et de 14h à 18h, et le mercredi 5 juillet de 09h00 à 13h00.

 

Ce séminaire a pour objectif de fournir les clefs de compréhension de ce que l’on appelle désormais communément « le cyberespace ». En partant des origines historiques passionnantes de ce concept et de faits marquants récents, un éclairage intelligible sera donné sur les enjeux actuels et à venir. Dans un cadre interactif de débat d’idées, agrémenté d’illustrations et de démonstrations, les participants contextualiseront et décrypteront des thèmes bouillants d’actualité. Des outils et des pratiques permettant l’utilisation optimale du monde numérique seront également discutés, en termes de menaces et d’opportunités.

Julien Valiente est consultant indépendant en sécurité des systèmes d’informations et hacking éthique depuis 16 ans. Il est diplômé en télécommunications, sciences physiques, informatique et titulaire d’un master recherche de l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence. Julien mène depuis 2005 des recherches sur le cyberespace, la sécurité et les réseaux de communication, matières qu’il a enseignées à Sciences Po Aix, et qu’il enseigne toujours à l’ILERI et à l’Université d’Aix-Marseille.

Le mercredi 5 juillet de 14h00 à 18h00, puis du 6 au 7 juillet de 10h00 à 13h00 et 14h à 18h.

 

Ce séminaire a pour objectif de fournir les clefs de compréhension des grandes dynamiques mondiales autour de la perception d’un retour des religions. Seront étudiés la place des religions dans les relations internationales et les liens entre religions, territoires, identités et mondialisation. Autour de ces enjeux, dans le cadre d’un échange interactif, 3 thèmes transversaux seront abordés pour répondre aux questions récurrentes offertes par l’actualité : le fondamentalisme et la modernité ; l’argent et les religions ; la question de la violence et de la guerre dans les religions.

David Vauclair enseigne les relations internationales à l’ILERI, à l’Université de Paris-Sud et dans divers programmes internationaux américains. Il est diplômé de l’Université McGill, de l’Université Paris-Est Créteil et de Sciences-po. Il est notamment l’auteur de De Charlie Hebdo à #Charlie (2015) et de Judaïsme, Christianisme, Islam : points communs et divergences (2016) aux éditions Eyrolles.

Du lundi 10 au jeudi 13 juillet de 8h30 à 13h00.

 

L’Afrique, un continent sans Histoire ? Si les a priori ont la vie dure, les faits, eux, sont indéniables : les Africains n’ont jamais vécu dans l’isolement. Longtemps ignorés, les échanges panafricains et extra-africains ont pourtant débuté voici des millénaires, bien avant les indépendances, la colonisation et l’arrivée des premiers navires portugais au milieu du XVème siècle.

Du cinquième millénaire avant notre ère à nos jours, les routes, fluviales, terrestres ou maritimes ont contribué à la circulation et aux contacts des hommes, des matériaux et des œuvres. Des chars gravés de l’Oued Djerat du Sahara aux porcelaines chinoises de Madagascar, des cultes et rituels candomblé d’Amérique du sud aux œuvres contemporaines métissées du Nigérian Yinka Shonibare, c’est le portrait d’un continent au cœur de l’histoire globale qui est ici dressé.

Plus d’information sur l’exposition l’Afrique des Routes ici.

Catherine Coquery-Vidrovitch est historienne, spécialiste de l’Afrique, commissaire associée et directrice du catalogue de l’exposition l’Afrique des routes au Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

Du lundi 10 au jeudi 13 juillet de 14h à 18h30.

 

Ce séminaire a pour objectif d’introduire au métier de l’analyse du risque politique. Après une présentation des fondements théoriques et épistémologiques de ce sous-champ de la science politique, les participants seront initiés aux principaux outils de l’analyse du risque politique par le biais d’exercices. Les participants seront dès lors en mesure, à la fin du séminaire, de réaliser les documents recherchés par les clients ayant recours à ces analyses. Parmi ces produits recherchés, on peut citer les scénarios, le panel Delphi et les diverses élaborations de grilles de lecture et d’indicateurs répondant aux besoins du client. Parallèlement à cela, en se livrant à des études de cas et des simulations, les participants développeront la réflexivité nécessaire à l’analyste du risque politique, au regard du caractère fragile des raisonnements accompagnant l’exercice de prospective.

Adib Bencherif est doctorant à l’École d’Études politiques de l’Université d’Ottawa, diplômé de l’ILERI et titulaire d’une maîtrise en relations internationales des HEI de l’Université Laval. Il est détenteur d’une bourse de doctorat du Programme d’Études supérieures du Canada Joseph-Armand Bombardier du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH). Affilié à plusieurs centres de recherche en relations internationales, il est, notamment, chercheur associé à l’Observatoire sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord de la Chaire Raoul-Dandurand de l’UQÀM et membre du Centre interdisciplinaire de recherche sur l’Afrique et le Moyen-Orient de l’Université Laval (CIRAM). Il a aussi été analyste en risque géopolitique à la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Du lundi 17 au mardi 18 juillet de 10h à 13h et de 14h à 18h00, et le mercredi 19 juillet de 9h à 13h. 

 

Ce séminaire apporte une réponse concrète aux étudiants et professionnels soucieux d’outiller leurs organisations et/ou clients dans un environnement marqué par l’exacerbation de la concurrence, la médiatisation des affaires, et la complexité de l’arsenal répressif international. Il a pour objectif principal de transmettre aux participants les méthodes, outils et bonnes pratiques, de dernière génération, permettant de préserver une entité physique ou morale des risques de tromperie, d’image, de corruption ou d’attaque informationnelle dans ses opérations. Divisé en deux parties, une théorique et une pratique, ce séminaire fait la part belle aux études de cas et aux retours d’expérience des meilleurs cabinets de conseil internationaux en la matière.

Guy GWETH est fondateur et directeur des opérations de Knowdys Consulting Group, cabinet de conseil en intelligence économique, due diligence, et affaires publiques, composé de Knowdys LLC, Knowdys France, et Knowdys Cameroun. Il intervient comme enseignant à l’IHEDN, à l’Ecole centrale de Paris / EMLYON Business School, à Ecole de guerre économique de Paris, et au sein du MBA « Stratégie et Consulting » de l’ESG Paris. Président en exercice de l’African Center for Competitive Intelligence (ACCI Europe) basé à Bruxelles, il est l’auteur, entre autres, de « 70 chroniques de guerre économique », ouvrage paru en 2015 chez BOD.

Les 20 et 21 juillet de 09h00 à 13h00 et de 14h à 19h.

 

Ce séminaire aborde les questions économique et géopolitique de ce vaste ensemble géographique afin de mieux comprendre la vision chinoise du Monde, les différends territoriaux avec les pays limitrophes et la « montée pacifique » de la puissance chinoise. Ce séminaire abordera également des thèmes économiques, comment investir en Chine, la pratique des affaires et les secteurs d’investissements.

François Lafargue est docteur en Géopolitique et en Science politique. Ses travaux portent principalement sur les enjeux énergétiques et politiques en Asie et en Afrique et les relations sino-africaines. Il publie régulièrement des articles dans la presse nationale et dans des revues académiques. Il est professeur à l’ILERI, et chargé de cours à l’École centrale de Paris.

Le lundi 24 et mardi 25  juillet de 10h00 à 13h00 et de 14h à 18h, puis le mercredi 26 juillet de 9h00 à 13h00.

 

L’épidémie d’Ebola, partie en décembre 2013 de Guinée, s’est ensuite propagée au Liberia et en Sierra Leone, trois Etats limitrophes. En deux ans, elle a gagné dix pays, dont l’Espagne et les Etats-Unis, provoquant officiellement 11 315 morts pour 28 637 cas recensés, dont plus de 99% en Afrique de l’Ouest. Un rappel des faits permettra de mettre à jour les répercussions sanitaires, sécuritaires et socio-économique de l’épidémie. Une analyse du contexte et des impacts d’une crise sanitaire majeure, en s’inspirant d’un témoignage de terrain  sur la gestion de la  crise sanitaire Ebola, permettra de proposer des solutions pour éviter une nouvelle crise de cette ampleur.

Jean-Pierre Veyrenche est diplômé de l’université des sciences d’Avignon dans l’ingénierie et la gestion de l’eau. Depuis sa première mission humanitaire au Liberia en 1992 pour ACF, il a acquis une solide expérience dans les interventions d’urgence tant sur des catastrophes naturelles que des conflits, mais aussi des projets de développement en Afrique, Asie, Amérique latine et au Proche Orient pour l’exécution, le suivi et la gestion de l’eau et de projets complexes auprès de déplacés et réfugiés en milieu rural et urbain. Il a depuis deux ans orienté sa carrière vers l’expertise et le conseil comme consultant international auprès des Nations unies.

Le mercredi 26  juillet de 14h00 à 18h00, puis le mercredi 27 et jeudi 28 juillet de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00.

Tarifs

 

  • Un séminaire : 240€ / 170€*
  • Deux séminaires : 440€ / 320€*
  • Trois séminaires : 620€ / 460€*
  • Quatre séminaires : 780€ / 590€*
  • Cinq séminaires : 920€ / 710€*
  • Six séminaires : 1040€ / 820€*
  • Sept séminaires : 1140€ / 920€*
  • Huit séminaires : 1220€ / 1010€*

 

*Tarif jeunes (moins de 28 ans au 31/12/2017), enseignants, demandeurs d’emploi, et anciens élèves de l’ILERI sur présentation d’une pièce justificative avant le début des cours.

Tarif entreprise : 1000€ TTC par séminaire
Numéro de déclaration d’activité : 11 75 49324 75
Vous souhaitez recevoir un devis, contactez-nous : contact@ileri.fr