ILERI et le monde prend une autre dimension

|

Ecole d’été de l’ILERI

Du 24 juin au 26 juillet 2019, l’école d’été de l’ILERI propose des séminaires de formation d’adultes (étudiants, professionnels, seniors, chercheurs d’emploi…) afin de mieux comprendre l’actualité géopolitique et ne pas rester démuni face à un monde de plus en plus complexe.

 

 

L’école d’été de l’ILERI propose plusieurs séminaires de formation, en français, donnés par des enseignants-chercheurs de l’ILERI, spécialistes de leur domaine. Chaque séminaire traite un thème et représente dix-huit heures de cours. L’inscription est possible pour un seul ou plusieurs séminaires, mais le nombre de places proposées chaque semaine est limité.

 

S'inscrire à l'école d'été de l'ILERI

Ces séminaires s’adressent à un large public avide de mieux comprendre le monde dans un but professionnel ou personnel et désireux de posséder les outils favorisant un meilleur discernement ou une prise de décision plus adaptée. Le programme de chaque séminaire est détaillé ci-dessous.

 

Les participants recevront en fin de parcours un certificat indiquant le nombre d’heures et le(s) séminaire(s) suivi(s).

 

L’ILERI se réserve le droit de modifier ou de supprimer un séminaire.

À travers une approche pluridisciplinaire et des analyses à plusieurs échelles, cette école d’été aborde parmi les principaux enjeux géopolitiques africains, soit la place de l’Afrique dans la mondialisation, le rôle de l’agriculture et des infrastructures, des conflits et des partenaires émergents. Fréquemment représentée comme une aire « déclassée », l’Afrique peine à s’émanciper de dépendances historiques alors que de plus en plus de partenaires, qualifiés d’émergents (Chine, Inde, Turquie), intensifient leurs relations et présences, engendrant de nouvelles dynamiques africaines et de nouveaux rapports de force dans les relations internationales.

 

Xavier Aurégan est géographe spécialisé en géopolitique et enseigne à l’ILERI. Chercheur associé à l’Institut français de géopolitique (IFG) et au Conseil québécois d’études géopolitiques (CQEG) de l’université Laval (Québec), ses recherches portent sur l’Afrique subsaharienne, les pays émergents et les relations entre ces aires.

 

Du lundi 24 juin au vendredi 28 juin de 9h00 à 12h35.

Le cours d’été « l’invention des Etats-Unis » se propose de donner accès à une connaissance approfondie des Etats-Unis actuels en tant que puissance mondiale et de leur façon d’« être au monde ».

Pour cela, le cours sollicitera tous les angles d’approches pertinents, aussi bien historique qu’économique, géographique, juridique, démographique, sociologique, religieux et comprendra bien sûr une analyse des principales doctrines diplomatiques et stratégiques que ce pays a construites et mises en œuvre au cours des deux derniers siècles.

Loin des clichés et jugements parcellaires, l’ensemble vise à affiner la compréhension de ce qui a contribué à « inventer » ce pays et à en pérenniser la puissance jusqu’à nos jours. Une analyse de la relation au monde des Etats-Unis actuels ainsi qu’un essai de prospective sur les années qui viennent en seront le final.

Jean-Paul Pancracio  est Professeur émérite des Universités, a été professeur résident à l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr et enseigne actuellement le protocole à l’Ecole Nationale d’Administration.

 

Du lundi 24 juin au vendredi 28 juin de 14h00 à 17h35.

Le cours offrira une vue d’ensemble de la politique de défense et de sécurité de l’Union européenne. Il retracera d’abord l’évolution des instruments de sa diplomatie et de sa défense, il abordera ensuite les menaces génériques -instabilité, terrorisme, immigrations-, auxquelles l’Europe doit faire face, analysera enfin les rapports avec son voisinage proche, -crise ukrainienne, débâcle libyenne-, et ses relations avec ses principaux alliés et rivaux, -Etats-Unis et Russie-. L’objectif est de mieux appréhender ce qu’implique l’émergence de l’Europe comme acteur diplomatique dans un monde de plus en plus multipolaire.

Jean Yves Haine est titulaire d’un doctorat de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, d’une licence en droit de l’Université de Louvain et diplômé de la Graduate School of Arts and Sciences de l’Université de Harvard. Il a été professeur invité au Trinity College Dublin, à l’Université de Toronto, Research Fellow au Government Department à l’Université d’Harvard, Senior Research Fellow à l’Institut d’Etudes de sécurité de l’Union européenne, European Security Fellow à l’Institut International d’Etudes Stratégiques de Londres, et Senior Research Fellow au Stockholm International Peace Research Institute. Il a aussi été invité au Nobel Institute d’Oslo.

 

Du lundi 1er juillet au vendredi 5 juillet de 9h00 à 12h35.

Si la stratégie recouvre l’art du comment réaliser et assurer la pérennité de finalités données, chaque culture le décline en fonction de ses relations déterminantes avec l’espace, le temps et l’altérité, ainsi que de son système de valeurs. À l’heure où les interactions entre acteurs de cultures différentes se multiplient, l’intelligence de celles des autres s’avère déterminante autant dans la collaboration que dans la compétition ou le conflit. À l’issue d’une introduction succincte française et britannique de la stratégie, ce cours a pour ambition de donner à comprendre les sous-bassements géographiques, historiques et culturels qui modèlent et orientent les stratégies d’acteurs du Brésil, de la Chine, des États Unis d’Amérique et du Japon. Il vise ainsi à donner les moyens intellectuels d’un recul stratégique qui relativise les forces et faiblesses des cultures de la stratégie pour s’en nourrir et enrichir concrètement autant dans la vie professionnelle que personnelle.

 

Pierre Fayard Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication et professeur émérite à l’Université de Poitiers. Ancien directeur général du Centre franco-brésilien de Documentation Scientifique et Technique de Sao Paulo. Ancien Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle à l’Ambassade de France au Pérou. Ceinture noire 4e dan d’Aïkido et auteur du best seller Comprendre et appliquer Sun Tzu. En 36 stratagèmes.

 

Du lundi 1er juillet au vendredi 5 juillet de 14h00 à 17h35.

Ce séminaire a pour objectif de fournir les clefs de compréhension des grandes dynamiques mondiales autour de la perception d’un retour des religions. Seront étudiés la place des religions dans les relations internationales et les liens entre religions, territoires, identités et mondialisation. Autour de ces enjeux, dans le cadre d’un échange interactif, 3 thèmes transversaux seront abordés pour répondre aux questions récurrentes offertes par l’actualité : le fondamentalisme et la modernité ; l’argent et les religions ; la question de la violence et de la guerre dans les religions. Une visite sera organisée à la Grande Mosquée de Paris pendant les heures de cours.

David Vauclair enseigne les relations internationales à l’ILERI, à l’Université de Paris-Sud et dans divers programmes internationaux américains. Il est diplômé de l’Université McGill, de l’Université Paris-Est Créteil et de Sciences-po. Il est notamment l’auteur de De Charlie Hebdo à #Charlie (2015) et de Judaïsme, Christianisme, Islam : points communs et divergences (2016) aux éditions Eyrolles.

 

Du lundi 8 juillet au vendredi 12 juillet de 9h00 à 12h35.

Ce séminaire a pour objectif de familiariser les participants avec les principes généraux de la consolidation de la paix. Il s’agira d’explorer ici en profondeur les instruments et dispositifs au travers desquels les conflits contemporains peuvent être – et sont souvent – résolus. Aussi s’agira-t-il de réintroduire, sur le plan théorique, les concepts mêmes de paix et conflit, et de proposer, au niveau empirique, une analyse comparative de plusieurs crises et de la manière dont la paix a été construite à l’issue ou autour de celles-ci. Au terme du séminaire, les participants auront développé des compétences pratiques en matière de transformation et résolution des conflits, acquis une connaissance globale des programmes visant à instaurer la paix dans le monde et à prévenir les conflictualités futures, et auront été exposés aux modèles les plus récents de gestion des menaces et situations sécuritaires complexes.

Myriam Benraad est politologue, docteure de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po, 2011) et professeure en science politique. Parallèlement, elle est conseillère technique auprès de l’Union européenne (Politique de voisinage) et auprès de plusieurs organisations internationales (Moyen-Orient / Amérique latine). Elle est l’auteure, entre autres publications, de L’Irak par-delà toutes les guerres. Idées reçues sur un État en transition et Jihad : des origines religieuses à l’idéologie. Idées reçues sur une notion controversée (Le Cavalier Bleu, 2018).

 

Du lundi 8 juillet au vendredi 12 juillet de 14h00 à 17h35.

Ce séminaire a pour objectif de fournir les clefs de compréhension de ce que l’on appelle désormais communément « le cyberespace ». En partant des origines historiques passionnantes de ce concept et de faits marquants récents, un éclairage intelligible sera donné sur les enjeux actuels et à venir. Dans un cadre interactif de débat d’idées, agrémenté d’illustrations et de démonstrations, les participants contextualiseront et décrypteront des thèmes bouillants d’actualité. Des outils et des pratiques permettant l’utilisation optimale du monde numérique seront également discutés, en termes de menaces et d’opportunités.

Julien Valiente est consultant indépendant en sécurité des systèmes d’informations et hacking éthique depuis 16 ans. Il est diplômé en télécommunications, sciences physiques, informatique et titulaire d’un master recherche de l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence. Julien mène depuis 2005 des recherches sur le cyberespace, la sécurité et les réseaux de communication, matières qu’il a enseignées à Sciences Po Aix, et qu’il enseigne toujours à l’ILERI et à l’Université d’Aix-Marseille.

 

Du lundi 15 juillet au vendredi 19 juillet de 9h00 à 12h35.

Dans un monde où la globalisation est parfois synonyme de dérégulation et de pertes de repères, la morale est largement convoquée pour justifier ou condamner certaines pratiques. Des problèmes soulevés par les crises migratoires au développement de robots de combat dotés d’intelligence artificielle, en passant par l’environnement, l’économie et la finance, les inégalités ou encore la diplomatie et l’emploi de la force, le recours aux arguments moraux est devenu commun au point de ne plus être questionné. Ainsi, la morale est souvent trop et mal utilisée, bien souvent à des fins communicationnelles bien plus qu’avec un véritable objectif analytique.

Ce séminaire se fixe pour objectif d’initier les participants aux réflexions morales qui agitent les relations internationales en leur donnant des clés de compréhension à la fois de la matière elle-même, mais également des problématiques concernées par la morale. Une première partie consistera à comprendre ce qu’est la morale, dans quels cas elle est applicable et quelles sont les modalités de cette application. Une fois ces bases acquises, les participants seront invités à approfondir, de manière interactive, leur compréhension et leurs analyses morales sur des thématiques d’actualité pertinente.

 

Emmanuel R. Goffi est philosophe et internationaliste, expert en éthique militaire et en études de sécurité et de défense. Il a servi durant 22 ans dans l’armée de l’air française essentiellement comme spécialiste en éthique et relations internationales, mais aussi en communication. Il est aujourd’hui chercheur membre externe du Centre FrancoPaix en résolution des conflits et missions de paix de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques à l’Université du Québec à Montréal. Il est également chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal. Il est l’auteur de Les armées françaises face à la morale : une réflexion au cœur des conflits modernes (Paris : L’Harmattan, 2011) et a co-dirigé la publication d’un ouvrage de référence sur les drones : Les drones aériens : passé, présent et avenir. Approche globale (Paris : La Documentation française, coll. Stratégie aérospatiale, 2013).

 

Du lundi 15 juillet au vendredi 19 juillet de 14h00 à 17h35.

Ce programme de formation a pour objectif de fournir aux participants les clefs pour une meilleure compréhension des dynamiques politiques, économiques et culturelles dans la région Moyen-Orient et sud de la méditerranée. Dans le cadre d’un échange interactif, enrichi par des cartes et des éclairages audiovisuels, le formateur vous propose tout d’abord une mise en perspective historique  de la région. En partant de ces repères historiques, quatre aspects  fondamentaux seront abordés dans le détail : l’économie en mettant l’accent sur la centralité de la notion d’Etat rentier ; la politique en explorant ses liens complexe avec l’islam ; les relations internationales en mettant en relief  la perméabilité de l’interne et de l’externe dans cette région. Enfin, une place de choix sera réservée dans ce  parcours à une approche du Moyen-Orient basée sur la connaissance et le décryptage des stratégies médiatiques aussi bien des acteurs locaux qu’internationaux.

Cette formation sera l’occasion de maîtriser les données essentielles sur le Moyen-Orient et le sud de méditerranée : la nature des régimes, la démographie, les institutions et les hommes qui comptent.

Une bibliographie et une webographie raisonnées seront fournies pour permettre aux participants d’approfondir leur connaissance et de continuer notre démarche.

Mohammed EL OIFI est diplômé de l’Institut d’Etudes politiques de Paris, titulaire d’un DEA d’études politiques, d’un DEA d’Histoire contemporaine et d’une Maîtrise de science politique. Son domaine de recherche et d’expertise est la communication politique et les médias internationaux, Doctorat de sciences de l’information et de la communication. Il est le rédacteur de nombreux travaux scientifiques, à propos des thématiques liées aux relations internationales, aux médias et au Moyen-Orient, publiés dans des revues scientifiques françaises et internationales. Il est également co-auteur de plusieurs ouvrages collectifs. Régulièrement invité par les médias, il a participé et organisé de nombreux colloques scientifiques aussi bien en France qu’à l’étranger et effectue des recherches dans le cadre de l’Institut Français des Relations Internationales. Professeur des relations internationales et de science politique à l’ILERI, il enseigne également à l’université Paris III, Sorbonne Nouvelle et à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris.

 

Du lundi 22 juillet au vendredi 26 juillet de 9h00 à 12h35.

Forgé dans le courant des années 1970, le concept de sécurité alimentaire désigne, selon le Comité de la Sécurité Alimentaire Mondiale, l’état qui « existe lorsque tous les êtres humains ont, à tout moment, la possibilité physique, sociale et économique de se procurer une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins et préférences alimentaires pour mener une vie saine et active ». Des profondes transformations qu’ont connues les agricultures mondiales depuis le milieu des années 1950 aux problèmes contemporains soulevés par l’abondance ou le manque de nourriture, ce cours analysera les grands enjeux alimentaires auxquels le monde et sa population sont aujourd’hui confrontés : peut-on encore dessiner une géographie agricole mondiale ? Les orientations agricoles actuelles doivent-elles être repensées, alors que la majorité des pays de la planète ont commencé à prendre conscience de l’urgence environnementale ? Comment les stratégies des régions, producteurs et vendeurs se voient redéfinies dans un contexte de mise en réseau et/ou en concurrence globale ? Une gouvernance alimentaire est-elle possible à l’échelle du monde ? Alors que l’écart entre pays du Nord et du Sud ne cesse de se creuser, la planète pourra-t-elle se nourrir dans les décennies à venir ? Et si oui, comment ?.

 

Pierre Raffard est docteur en géographie, enseignant à l’ILERI et à l’ESCD 3A, ainsi que co-directeur du Food 2.0 LAB-Paris. A travers le prisme des sciences sociales, ses travaux portent sur l’analyse des comportements alimentaires et leurs évolutions

Du lundi 22 juillet au vendredi 26 juillet de 14h00 à 17h35.

Tarifs

 

  • Un séminaire : 240€ / 170€*
  • Deux séminaires : 460€ / 320€*
  • Trois séminaires : 660€ / 460€*
  • Quatre séminaires : 850€ / 590€*
  • Cinq séminaires : 1030€ / 710€*
  • Six séminaires : 1200€ / 820€*
  • Sept séminaires : 1360€ / 920€*
  • Huit séminaires : 1510€ / 1010€*
  • Neuf séminaires : 1650€ / 1090€*
  • Dix séminaires : 1780€ / 1160€*

 

*Tarif jeunes (moins de 28 ans au 31/12/2019), enseignants, demandeurs d’emploi, et anciens élèves de l’ILERI sur présentation d’une pièce justificative avant le début des cours.

Tarif entreprise : 1000€ TTC par séminaire
Numéro de déclaration d’activité : 11 75 49324 75
Vous souhaitez recevoir un devis, contactez-nous : contact@ileri.fr