ILERI et le monde prend une autre dimension

|

Histoire de l’Institut

L’ILERI voit le jour en 1948. L’objectif est de former, au lendemain de la seconde guerre mondiale et de la création des Nations-Unies, les premiers fonctionnaires internationaux.

 

 

 

 

Les débuts
C’est dans le bureau-appartement d’Albert de Geouffre de la Pradelle, professeur de droit international le plus prestigieux de l’époque, que naît en 1948 l’Institut International d’Etudes et de Recherches Diplomatiques.

 

Parti sans moyens financiers ni appui matériel, l’équipe de l’Institut dispense ses enseignements dans une salle de cours que l’Institut Catholique leur accorde gratuitement. Les premiers enseignements sont délivrés par un corps professoral bénévole regroupés autour de l’esprit humaniste français de l’époque. Les enseignements, délivrés autour des questions internationales, s’effectuent sur 3 ans.

 

Le prestige de M. de Geouffre de la Pradelle, ainsi que le parrainage de hautes personnalités font grandir l’institut jusqu’à l’année 1954, date de disparition du président.

 

 

Le Président Cassin
 

La Présidence de l’Institut revient alors à un autre juriste, René Cassin, co-auteur de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et futur prix Nobel de la paix 1968. Sous sa présidence, les enseignements et le nombre d’étudiants se développent. Le nom de l’Institut change pour devenir « Institut Libre d’Etude des Relations Internationales ».

 

Edgar Faure succède en 1976 à René Cassin et va réorganiser l’Institut afin de suivre le rythme de l’Université et lui donner une nouvelle impulsion. Une nouvelle section « Economie et Commerce International » vient s’ajouter au cursus relations internationales,  et le Diplôme d’Etude Supérieur de l’ILERI vient sanctionner la fin du parcours des étudiants.

 

 

 

 

Le travail est poursuivi, à sa disparition en 1988, par Raymond Barre, ancien ministre, puis Roger Burnel, président de l’IGS. 

 

 

Une décennie de changement

 

 

L’ILERI a pris le tournant de la réforme LMD dans les années 2000 en développant son Bachelor en Relations Internationales et ses partenariats pour les Masters, soit en Sécurité International et Défense, soit en Intelligence Economique.

 

L’institut est aujourd’hui présidé par Antoine Sfeir, politologue et journaliste, et continue son développement par l’adaptation constante de sa formation aux enjeux contemporains, une vie étudiante riche, et une internationalisation de plus en plus poussée.

 


Lors de son interview par Olivier Rollot dans le blog du Monde Antoine SFEIR rappelait « Nos étudiants veulent comprendre le monde pour s’engager et le changer ».


ILERI en chiffres