|

Bac+5 Relations internationales et cyberespace

Une formation BAC+5 pour former les futurs cadres en stratégie du cyberespace des secteurs public et privé.

 

 

L’objectif de cette formation inédite en France est de former les futurs cadres en stratégie du cyberespace qui représente une des clés pour comprendre et agir sur les enjeux internationaux de demain. 

Les acteurs publics et privés sont désormais amenés à prendre en compte les implications stratégiques, juridiques et géopolitiques du cyber.

 

Les élèves sont formés à définir, structurer et mettre en œuvre des cyberstratégies appropriées aux objectifs des organisations dans un contexte international et multiculturel. Ils ont ainsi vocation à coordonner et piloter des équipes opérationnelles et interagir avec des décideurs.

 

Les compétences acquises permettent d’adresser les métiers du management, de la stratégie et du conseil : Direction de Systèmes d’Information ou métiers de la DSI, Responsable de la Sécurité des Systèmes d’Information ou métiers de la sécurité informatique, manager ou analyste SOC / CERT / CSIRT, ou expert dans les métiers de l’Intelligence Économique, de la Diplomatie et de la Défense.

 

L’option Relations Internationales et Cyberespace du Diplôme Supérieur en Relations Internationales de l’ILERI est sanctionnée par le titre RNCP de niveau 7 de Manager en systèmes d’informations* de l’IPI.

(*) Titre RNCP : Titre de Niveau 7 (Eu) enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) par arrêté du 5 avril 2012, publié au JO du 14 avril 2012), et ayant reçu le Code RNCP 15065 – code NSF 326n – organisme certificateur : ADIP IPI.

Objectifs de la formation

  • Exploiter les enjeux géopolitiques, géostratégiques, géoéconomiques et cyber afin d’être capable d’ajuster les activités d’une organisation en fonction de cet environnement mouvant.
  • Concevoir et piloter des stratégies adaptées de management de l’information stratégique, de gestion des risques, de sensibilisation, de conformité, de guerre de l’information, etc.
  • Anticiper et (contre-) influencer les environnements réglementaires, juridiques, politiques, sociologiques, économiques, environnementaux et technologiques.
  • Comprendre et savoir orienter les architectures des systèmes d’information, les politiques de sécurité informatique, l’intégration de nouvelles technologies, la conduite d’appels d’offre.
  • Élaborer les schémas directeurs de Systèmes d’Information sécurisés, les plans d’action, les budgets, les suivis des projets, les tableaux de bord, les plans d’amélioration, etc.
  • Maîtriser l’environnement technologique afin d’interagir avec des ingénieurs et des équipes opérationnelles pour orchestrer les stratégies et la conduite du changement
  • Être à la point des enjeux cyber mondiaux pour une prévention des menaces et une détection des opportunités

 

 
 
« La formation Bac+5 Relations internationales et Cyberespace répond à un engouement de plus en plus important de notre génération pour ces questions, ce que nous constatons depuis plusieurs années à l’ILERI par le biais de notre association Cyb-RI. Nous observons aussi une forte attente de la part de décideurs et d’organisations, publiques comme privées, que nous côtoyons via nos conférences, nos stages et nos articles… »

Cyb-RI – association étudiante de l’ILERI spécialisée sur le cyber
 
 

Les atouts du programme

  • Formation de fin septembre à mai à l’ILERI, concentrée sur deux jours par semaine, plus deux semaines de séminaires intensifs. Ce rythme en alternance permet aux étudiants d’acquérir une expérience en entreprise sous la forme d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, d’un stage, d’un emploi pour le financement de leurs études ou de disposer de temps pour approfondir leurs recherches.

 

  • Intervention de professionnels du cyberespace dans le cadre de conférences et séminaires organisés par l’ILERI et l’association étudiante CYB-RI.

  • Formation accessible aux étudiants ayant validé 240 crédits ECTS, en relations internationales (idéalement première année de second cycle ILERI avec option cybersécurité et sécurité des systèmes), sciences politiques, géopolitique, droit, économie, management, (…) et ayant une appétence pour les questions du numérique, sans pour autant être informaticien.

 

  • Certains cours sont délivrés en langue anglaise et la formation donne lieu à l’apprentissage de trois langues étrangères (anglais, langue européenne, langue orientale).

 

  • Partenariats avec sociétés et institutions : opportunités de stage, publication d’articles d’étudiants, participation à des colloques et simulations, invitation à des conférences.

Enseignements
 

Tronc commun Enseignements de spécialité
  • Affaires publiques et lobbying
  • Éthique et relations internationales
  • Conformité et audit
  • Intelligence interculturelle
  • Sécurité économique
  • Insertion dans le monde professionnel
  • Langues étrangères (anglais, langue européenne, langue orientale)
     

  • Géopolitique du cyberespace
  • Droit, normes et réglementations
  • Management et gouvernance
  • Stratégie financière
  • Lutte Informatique Défensive et Offensive
  • Gestion des données et Business Intelligence
  • Systèmes d’Information, architecture des ordinateurs et réseaux informatiques
  • Risques et résilience
  • Cryptologie et sécurité des données
  • Programmation et sécurité des applications
  • Le cyberespace vu par ses acteurs
  • Prospectives et nouvelles technologies

 
 

Modalités d'admission


La deuxième année du Diplôme Supérieur en Relations Internationales est accessible aux titulaires d’un Bac+4 équivalant à 240 crédits ECTS. Après dépôt d’un dossier de candidature,  le candidat reçoit une réponse concernant son admissibilité. Le cas échéant, le candidat passe le concours d’entrée de l’ILERI incluant examen écrit et entretien de motivation.


En savoir plus sur les modalités d’admission >

.

Barème frais de scolarité  :

Bac+5 Relations internationales et cyberespace : 9900€

 

Acompte de 1500€ à l’inscription et solde échelonné en six versements, 5%  à déduire en cas de paiement au comptant.

 

Dès que l’étudiant trouve une alternance, les frais de scolarité sont remboursés

Frais de scolarité