Portrait d’étudiant – Théo et l’association Neede Méditerranée | ILERI

Actualité

Portrait d’étudiant – Théo et l’association Neede Méditerranée

Découvrez le portrait de Théo Kauffman, étudiant sur le campus de Lyon en deuxième année de Bachelor Relations Internationales, et actuellement en stage à Marseille pour l’association Neede Méditerranée.

 

Pourquoi l’ILERI ?

 

Après avoir décroché son Bac Économique et Sociale avec option sciences politiques en terminale, Théo a apprécié le programme proposé par l’ILERI, principalement le côté international amené par l’école, qui correspondait à son projet professionnel. En effet Théo se projette dans des organisations internationales de type ONG ou au sein de l’ONU et structures affiliées. Il se voit dans des postes de communication et coordination, dans le domaine de la diplomatie et de l’humanitaire où le travail d’avocat de la question humanitaire auprès des pouvoirs publics l’intéresserait (une sorte de diplomatie inversée ou parallèle).

 

L’association

 

Théo effectue actuellement son stage jusqu’au 29 juillet à Marseille pour l’association Neede Méditerranée. L’objectif de Neede Méditerrané est de construire une dynamique sur la transition environnementale. Cela passe par un travail de sensibilisation et d’éducation qui inclue le lycée et l’université, ainsi qu’une formation. De plus, cette association est impliquée dans un travail sur la recherche scientifique, en partenariat avec les ministères de l’enseignement supérieur et de l’éducation. Fort de tous ces programmes, elle accompagne des projets autour de la transition environnementale dans les collectivités territoriales, mais aussi à l’échelle nationale et internationale.

 

En effet, Neede Méditerranée collabore avec des entités dans d’autres pays autour de la mer Méditerranée pour harmoniser et construire la dynamique à chaque échelle (entreprise, université, nationale, bassin Méditerranée). Un exemple de collaboration est celui du partenariat avec l’université de Fez au Maroc.

 

En outre, l’une des plus grandes préoccupations de l’organisation étant de prévenir les crimes de masses dus à des crises majeures (comme le krach boursier dans les années 1930 qui a précédé les crimes et horreurs de la seconde guerre mondiale), la transition environnementale permettra d’éviter les crises pavant la voie à des crimes de masse.

 

Dans le contexte du projet Odysseo, annoncé par le président de la République l’année précédente, est prévue la création d’un musée d’ici 2026 dans le cadre du plan « Marseille en grand ».

 

 

Ses missions

 

Sous la responsabilité du responsable des partenariats avec d’autres structures privées ou publics (parc naturel de Port-Cros) nationales ou internationales (autour de la Med), Théo est chargé de développement international : il établit une liste d’information sur chacun des pays Méditerranéens en fonction des contextes économiques, environnementaux et politiques. Il est présent aux rencontres de partenaires dans le cadre d’une recherche sur les structures des pays potentiels avec qui travailler.

 

Il lui est donc nécessaire de se tenir au courant de l’actualité de certains pays sur les questions environnementales, politiques et économiques. Par exemple, les pays d’Afrique du Nord rencontrent une pénurie d’eau avec un stress hydrique. Certaines solutions ont déjà été trouvées ou sont en cours de développement comme l’usine de dessalement d’eau de mer en Algérie ou la plus grande centrale solaire (480 hectares) qui se trouve au Maroc.

 

Pourquoi avoir choisi ce stage ?

 

Théo a choisi ce stage car étant sensible à la question du développement durable, il avait à cœur de trouver des solutions aux problèmes environnementaux. Ce stage lui permet également de mieux connaître sa région (PACA), d’être à proximité de sa famille et d’avoir une réelle belle expérience sur son CV.

 

Pour suivre l’association sur les réseaux : Instagram et Facebook 

 

 

Publié le 7 juillet 2022